REPERTOIRES DISPONIBLES

© Armand Luciani


A FILETTA EN CONCERT

Le répertoire aujourd’hui produit par ce sextuor vocal, est un fidèle reflet de ce qu’est, depuis le début des années 80, sa marche en avant : une trajectoire esquissant un mouvement initié dans une oralité séculaire et s’affirmant dans les méandres d’une écriture décomplexée et affranchie de toute obligation filiale ; s’y côtoient des chants sacrés ou profanes aux influences diverses, des musiques de film de Bruno Coulais, des compositions pour des chorégraphies de Sidi Larbi Cherkaoui, des extraits du chœur d’une tragédie antique ou encore des pièces issues d’un requiem commandé par le festival de Saint-Denis.

 




Extraits audio

 
 


© Armand Luciani


CORSIC’AMEN, LUMIERE ET TENEBRES DANS LES JARDINS DE LA LITURGIE CORSE

Dans ce programme de chants sacrés, le sextuor masculin donne à entendre des polyphonies à cappella jalonnant depuis des temps immémoriaux, la vie religieuse dans l’île. Des chants les plus archaïques de la tradition orale jusqu’aux propositions écrites les plus contemporaines, ils mettent en relief une mémoire de la lumière, celle de l’espérance tout en rappelant que notre condition d’homme réside dans notre capacité à nous élever par delà les ténèbres…


Extraits audio

 
 


© Armand Luciani


A' CORE DATU : CONCERT-CONFERENCE

Concert – conférence ? Conférence chantée ? Difficile de donner une définition au programme « A’ core datu ». Il s’agit en fait d’une « immersion » dans l’histoire de la polyphonie corse à travers la trajectoire artistique singulière d’A Filetta et de ses créations. Un échange entre le public et le groupe pour un exposé illustré vivant et chantant sur près de 40 ans de parcours musical. A Filetta vous livrera  son histoire.
Les chanteurs aborderont les différentes phases de l’évolution du groupe : des traditions qui ont influencé son parcours atypique aux créations les plus récentes. Chants, récits, échanges sont les composantes de cette rencontre.

 


 
 


© Armand Luciani


CLAIR-OBSCUR — A FILETTA ET L'ENSEMBLE CONSTANTINOPLE
Dans ce répertoire commun, les deux formations s’associent pour créer un tableau sonore envoûtant où virevoltent lumière et obscurité. La polyphonie corse d’A Filetta ainsi que les chants et la musique savante persane, orchestrés par Kiya Tabassian, se donnent rendez-vous pour un concert bouleversant. 


Extraits audio
Cliquez sur un extrait :
- Lame Pigeon

: aucun


 
 


© Didier D. Daarwin - AKA design


CONVERSATION(S) — A FILETTA ET FADIA TOMB EL-HAGE

D’un côté la voix captivante et feutrée de Fadia Tomb El-Hage, de l’autre celles du chœur A Filetta.
Chants profanes ou sacrés, interprétés en corse, en arabe ou en syriaque, ils font se rejoindre deux univers et deux traditions musicales dont l’osmose résulte d’une grande écoute et d’une parfaite complémentarité entre les interprètes. Si chacun d’entre eux garde sa spécificité, ces conversations ouvrent des espaces imaginaires qui doucement se dessinent à travers les mélismes des voix et la fusion des timbres.
De cette rencontre naissent une symbiose unique, une polyphonie limpide, une harmonie intemporelle et poétique rassemblant dans un même élan répertoires corse et oriental.



Extraits audio

 
 


© Sébastien Cholier


DANSE MEMOIRE, DANSE — A FILETTA, PAOLO FRESU ET DANIELE DI BONAVENTURA

Un travail musical et vocal ayant pour thème les regards croisés de deux hommes, deux insulaires, deux êtres d’exception ayant marqué le 20ème siècle : Aimé Césaire, écrivain, poète, dramaturge d’origine martiniquaise et Jean Nicoli, enseignant, résistant, exécuté en 1943 à Bastia par l’occupant fasciste italien. En commun, ces deux hommes ont leur engagement politique, leur humanisme notamment à travers leur jugement sur le colonialisme.
Corses et italiens, polyphonistes et jazzmen, tous musiciens enracinés, voix, trompette et bandonéon, contribueront à mettre en relief les idéaux mais aussi les rêves de ces "princes des nuées" en proposant une musique métissée qui n'est celle de personne précisément parce qu'elle est celle de tous.



Extraits audio

 
 


© Karl Heinz Sollbauer


ARCHINCANTO — A FILETTA ET CONDUCTUS
Depuis 1978, A Filetta s'est forgé un équiibre entre chants traditionnels et créations contemporaines originales. Depuis sa création il y a une vingtaine d'années, l'Ensemble Conductus, sous la direction de Marcello  Fera, mène en Italie une démarche artistique assez similaire. 
Leur rencontre a donné naissance à un univers où les contrastes s'harmonisent, où les accents populaires de la tradition orale portés par A Filetta et les accords classiques des cordes de Conductus tissent une toile aux couleurs inédites. Le sacré et le profane, le populaire et le savant ne sont pas ici en opposition mais se complètent avec bonheur.

 
 


© Christophe Charpenel


THE WAKE-UP CALL : UN SAVANT MELANGE DE GENRES — A FILETTA ET ANDY EMLER QUARTET
Quand l’écriture rencontre la tradition orale, pour imaginer un langage musical original. De grands solistes improvisateurs au service d’une polyphonie vocale et de grands chanteurs au service d’instrumentistes virtuoses.
Un voyage musical cohérent où chacun trouve sa place, où chacun y a son moment, où chacun prend plaisir à écouter l’autre.
“The wake up call” : un moment musical au service du plaisir et de la jubilation émotionnelle que génère le Son. 

 
 


creation site internet en corse : www.castalibre.com
HOME REPERTOIRES DISPONIBLES REPERTOIRES
SUR DEMANDE
AU COURS DES ANS CALENDRIER DISCOGRAPHIE ET BOUTIQUE RENCONTRES DE CHANTS POLYPHONIQUES ESPACE PRO CONTACTS & PARTENAIRES